Jihad Et Haine Des Juifs

Le lien troublant entre islamisme et nazisme à la racine du terrorisme international

Préface de Pierre-André Taguieff, avant-propos de Boualem Sansal.

Le jihad n’est pas tout l’islam, mais ce moteur du fondamentalisme islamique violent gagne du terrain sur l’ensemble du globe, en Syrie et en Irak bien sûr mais aussi au Nigeria, en Somalie, en Lybie et comme on l’a vu récemment en Tunisie.

A ceux qui pensent que l’islamisme se nourrit de la tragédie du peuple palestinien, ce livre montre que cette assertion est contredite par l’histoire de l’islamisme radical, dont la rhétorique violemment antijuive a précédé la création de l’Etat hébreu. Le Grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, ami de Hitler et idéologue islamo-nationaliste ayant inspiré nombre de courants radicaux au Proche-Orient, a dès l’origine fait de l’antisémitisme la pierre angulaire de son édifice religieux et intellectuel. Son influence a croisé celle des Frères musulmans, dont le fondateur, Hassan al-Banna, a placé le jihad au coeur de sa vision politique d’un islam conquérant.

Aujourd’hui, leurs idées sont plus vivantes que jamais. L’antisémitisme jihadiste n’est pas une réaction au sionisme ou à l’existence de l’Etat d’Israël. Pour l’islamiste radical, tout ce qui est juif est mal, et tout ce qui est mal est juif. Cette conviction profonde est à l’origine de la destruction des tours du World Trade Center de New York et récemment de la tuerie de l’hyper-cacher de Paris. En mettant en évidence l’impact du nazisme sur l’islamisme radical, ce livre aide à mieux comprendre la nature des enjeux auxquels nous devons faire face.

Paru le 16 Septembre 2015

18,00 €
240 pages
ISBN: 9782810006571

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.